Revenir au site

Trail de l'Ile d'Yeu 2018

Revivez la course de l'intérieur avec le récit d'Yves !

Trail île d'Yeu 2018
Réveil à l'aube dès 5h00 pour un convoyage spécial par car avec Treillieres Run .On retrouvera sur place "les îliens" partis la veille. Tout s'enchaîne rapidement en cette belle matinée : le car, le bateau, le brief de la course et on se retrouve alors sur la ligne de départ avec les amis de l'ACC ( Anne Scuiller Rioual, Nadine Thebaud, Philippe, Yann Renou, Christophe, Jousseaume Pirjo, Lionel Renard, Laurent, Francine, Catherine Landegren(j'en ai oublié)) et des Touches Running (Anthony Dourneau, Thié Ri). Je pars seul car j'ai en mémoire les portions de sables mou difficile à gérer et pour ces parties là cette année point (ou très peu) de sable mou 🙂
Dès la sortie de Port Joinville, je retrouve Damien puis Olivier et Benjamin. Damien gère son 90km du Mont Blanc à venir; Olivier et Benjamin avancent bien; on fera une quizaine de km ensemble. Les cartes postales s'enchainent : les grandes plages de la côte est, la côte sauvage, le port de la Meule, le vieux château...
Barbara et Orlane, alignées sur le 23km et parties 10 minutes derrière nous nous dépassent vers le 12ème. Elles ne le savent pas encore qu'elles courrent vers le podium féminin 🙂 Leur trophée sera remis par Nathalie Mauclair (championne du monde de trail 2013 et 2015... entre autres) Bravo à elles 🏆🏆👏👏👏💪
La promenade champêtre et maritîme se poursuit dans les chemins (parfois boueux) autour de St Sauveur avant de revenir sur la côte sud. Les parties techniques ne sont pas trop longues et cela permet d'avancer quand même... Sur la côte ouest de l'île on atteint la pointe du But et il reste alors 8km de course. On quitte les bords de mer pour les chemins de l'intérieur et je me cale alors à un petit 6' au kilomètre pensant réaliser ainsi les 50 dernières minutes de la course... C'était sans compter sur les inovations réalisées par l'orga : près de 2 km de chemins ouverts pour l'occasion à travers la lande. Magnifique terrain de jeu mais le chemin n'existe pas en fait et petite appréhension d'avancer sur l'herbe foulée sans savoir ou on pose le pied.
Grosse surprise et émotion en entrant sur le stade : accueil personnalisé par les amis de Treillières. Ils sont nombreux et font du bruit . Impossible de les citer tous; ils sont (presque) tous sur la photo 🙂 Les 300 derniers mètres sur un nuage !
4h53 viennent de se passer et il est temps de franchir la ligne :-)

Plus de photos sur Facebook !

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OKAbonnements générés par Strikingly